Vladimir Poutine : 6 ans de plus pour le "tsar"

Plus de 100 millions d'électeurs russes étaient appelés aux urnes ce dimanche 18 mars. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Dans tous les bureaux de vote du pays, la même affluence dès les premières heures de la matinée. Les Russes ont très largement répondu présents à ce premier tour de l'élection présidentielle. Une participation record : c'est l'objectif que s'était fixé le Kremlin pour que la victoire annoncée de Vladimir Poutine soit incontestable. Le président sortant a donné l'exemple : il était 9h30 à peine lorsqu'il s'est rendu à l'Académie des Sciences de Moscou pour déposer son bulletin dans l'urne. Aux journalistes qui lui demandent quel pourcentage de voix il espère recueillir, il répond, "qu'importe le pourcentage, tant qu'il me permet d'accomplir mon devoir de président". 

Près de 74% des voix

Vladimir Poutine n'a jamais douté qu'il remporterait cette élection : mais ce qu'il voulait, c'était un plébiscite. Alors tout a été fait pour attirer le plus grand nombre possible d'électeurs. Bien sûr, comme à chaque fois, il y a eu des fraudes, des irrégularités. Les observateurs en ont dénombré plusieurs milliers dans toute la Russie. Comme sur ces images, dans la banlieue de Moscou, où des assesseurs tournent le dos à la caméra de surveillance et glissent dans l'urne des dizaines de bulletins. Mais s'il est réélu ce soir, ce n'est pas grâce à ces petites combines de serviteurs zélés que Vladimir le doit : "Pour moi, c'est parce qu'il incarne une sorte de sécurité. Dans un monde aussi imprévisible que le nôtre, c'est ce qui compte le plus, on veut tous une vie stable", analyse une électrice. Selon les premières estimations, Vladmir Poutine l'emporterait avec près de 74 % des voix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine, le président russe, en mars 2018.
Vladimir Poutine, le président russe, en mars 2018. (ANATOLY MALTSEV / POOL)