20h30 le dimanche, France 2

VIDEO. "De marionnette dans un système pourri, Poutine est devenu très vite marionnettiste", affirme l’ancien diplomate Vladimir Fédorovski

En 1998, Vladimir Poutine est nommé à la tête des services secrets russes par Boris Eltsine. Le président de la fédération de Russie n’est alors pas au mieux dans les sondages et la justice enquête sur des affaires de corruption proches du Kremlin. L’ancien espion va savoir gagner sa confiance… Extrait du magazine "19h le dimanche" du 18 mars.

En 1998, le président de la fédération de Russie Boris Eltsine (1991-1999), en débâcle dans les sondages, cherche un homme habile et loyal. L’ancien agent du KGB Vladimir Poutine est propulsé en 1998 à la tête du FSB, le nouveau nom des services secrets russes.

"Pour moi, le retour au travail au sein des services de sécurité, c’est un retour à la maison", déclare-t-il à la télévision lors de sa prise de fonction à un poste stratégique. Boris Eltsine, soupçonné de corruption, fait en effet appel au(x) talent(s) d’espion de Vladimir Poutine.

"Une technique d’espionnage au sommet de l’Etat"

Quelques mois plus tard, un magistrat qui enquête sur le Kremlin se retrouve en mauvaise posture : "Ils ont filmé le procureur avec deux filles en action, une sorte de partouze, rappelle l’ancien diplomate de la perestroïka Vladimir Fédorovski. Poutine a ensuite carrément présenté cette séquence à la télévision. C’est une technique d’espionnage au sommet de l’Etat."

Vladimir Poutine a gagné la confiance du chef de l’Etat, qui le nomme Premier ministre, puis président par intérim. "Poutine, c’est une machine, précise l’écrivain à succès d’origine russe au magazine "19h le dimanche" (Facebook, Twitter, #19hLD). S’il y a la maladresse du début, il l’a corrigée très vite. Et je fais mon mea culpa : quand il a été choisi, je l’ai appelé une marionnette dans un système pourri. Et il est devenu très vite marionnettiste..."

19H LE DIMANCHE / FRANCE 2
19H LE DIMANCHE / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 19H LE DIMANCHE / FRANCE 2)