Vladimir Poutine qualifie les déboires judiciaires de Donald Trump de "persécution politique"

Le président russe assure par ailleurs qu'il ne s'attend à aucun changement de politique de Washington vis-à-vis de Moscou, peu importe le vainqueur de la présidentielle américaine en 2024.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président américain, Donald Trump, et le président russe, Vladimir Poutine, lors d'une réunion en marge du sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017. (SAUL LOEB / AFP)

Le soutien d'un président à un ancien homologue. Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré, mardi 12 septembre, que son ex-homologue américain Donald Trump était victime de "persécution politique" en raison de sa candidature à la présidentielle de 2024 aux Etats-Unis, face à Joe Biden. "Il s'agit d'une persécution à motifs politiques de la part de son concurrent", a affirmé le président russe, lors d'un forum économique à Vladivostok, en Russie, estimant que cela démontrait "la perversion du système américain".

Donald Trump est poursuivi dans une multitude d'affaires aux Etats-Unis, où il est suspecté de pressions électorales lors de la présidentielle de 2020, de paiements suspects à une ancienne actrice de films X ou encore de gestion négligente de documents confidentiels après son départ de la Maison Blanche. L'ancien président américain dénonce des poursuites politiques.

Vladimir Poutine, qui récuse les accusations de proximité entre l'ex-président américain et la Russie, a d'autre part assuré ne pas s'attendre à un changement de politique à l'égard du Kremlin, quel que soit le vainqueur de la présidentielle américaine l'an prochain. "Je ne pense pas qu'il y aura de changements fondamentaux de la direction de la politique étrangère des Etats-Unis à l'égard de la Russie, peu importe qui sera élu président", a-t-il affirmé, accusant les autorités d'avoir installé "un esprit antirusse dans la société américaine".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Vladimir Poutine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.