Crise en Ukraine : une rencontre entre les États-Unis et la Russie placée sous le signe du dialogue et de la surenchère

Publié
Crise en Ukraine : une rencontre entre les États-Unis et la Russie placée sous le signe du dialogue et de la surenchère
Franceinfo
Article rédigé par
H.Huet, PM. de la Foata - franceinfo
France Télévisions

Les chefs de la diplomatie américaine et russe se sont rencontrés à Genève (Suisse), vendredi 21 janvier, mais les espoirs de voir les tensions s'apaiser autour de la crise ukrainienne ont été douchées. 

Sur des images du ministère russe de la défense on voit des missiles russes en partance pour le front ukrainien, les troupes de Vladimir Poutine en plein exercice à terre comme en mer. Officiellement l'armée russe s'entraîne mais ces grandes manœuvres inquiètent. La confrontation entre la Russie et les États-Unis à Genève a pris des allures de Guerre Froide, le face-à-face a duré deux heures. "La Russie n'a jamais, au grand jamais, nulle part, menacée le peuple ukrainien par le biais de ces représentants officiels", témoigne Sergeï Lavrov, chef de la diplomatie russe. 

La requête des Russes jugée inacceptable

Réponse sans détour du chef de la diplomatie américaine, Anthony Blinken : "Nous ne nous attendons pas à régler nos différents ici, mais j'espère, et je m'attends à ce que nous puissions vérifier, si la voie de la diplomatie et du dialogue reste ouverte." Il en a profité demander le retrait des troupes massées aux frontières de l'Ukraine. Les pays de l'OTAN sont inquiets se demandant jusqu'où Vladimir Poutine peut aller. La Russie exige que l'OTAN s'engage par écrit à ne jamais intégrer l'Ukraine, une demande jugée inacceptable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.