Syrie : la Russie intensifie ses frappes et crie vengeance

La Russie intensifie ses frappes depuis quelques jours sur les positions du groupe Etat islamique en Syrie. France 2 fait le point.

France 2

La Russie, d'habitude si secrète en matière militaire, a choisi cette fois de montrer en image sa guerre contre le terrorisme. Objectif : démontrer sa détermination et sa puissance de feu.  18 missiles de croisière tirés en quelques minutes sur les villes syriennes de Raqqa, d'Idleb et d'Alep. Si l'on en croit le ministre de la Défense, un seul de ces missiles aurait permis d'éliminer pas moins de 600 combattants, mais pas un mot sur les dizaines de victimes civiles dont parlent les organisations syriennes de défense des droits de l'Homme.

"Vengeance"

L'opération militaire russe en Syrie porte désormais le nom de "Vengeance". Vengeance aux 224 morts de l'Airbus A321 qui s'est écrasé dans le Sinaï égyptien, mais également vengeance pour les victimes des attentats du 13 novembre à Paris. La Russie, comme la France, a un compte à régler avec les jihadistes de l'État islamique. Elle le fait à sa façon, sans le moindre état d'âme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe, Vladimir Poutine, visite une exposition à Moscou (Russie), le 4 novembre 2015.
Le président russe, Vladimir Poutine, visite une exposition à Moscou (Russie), le 4 novembre 2015. (ALEKSEY NIKOLSKY / RIA NOVOSTI / AFP)