Syrie : l'échec de la diplomatie internationale

Alors que la France espère toujours trouver un consensus, la Russie pèse plus que jamais dans le dossier syrien.

France 2

Dans le dossier syrien, c'est bien Moscou (Russie) et Ankara (Turquie) qui semblent à la manœuvre, ces derniers temps. "Même si on imagine que les États-Unis et l'Europe vont tenter de faire entendre leur voix, ce n'est pas facile, car Vladimir Poutine va tout faire pour pousser au maximum son avantage, c'est-à-dire des divisions au sein de l'Europe et de la fin de mandat d'Obama", explique Dominique Derda, en direct de Moscou.

Deux hommes forts

L'objectif de Vladimir Poutine, c'est d'obtenir un cessez-le-feu à travers toute la Syrie et pour ça, il compte se partager le travail avec le président turc. Vladimir Poutine voudrait pousser à la table des négociations des représentants du régime syrien, quant à Erdogan, il s'occupe de la rébellion armée. "Si ça marchait, les deux hommes forts pourraient à leur manière se targuer d'avoir ramené la paix en Syrie", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain au sommet du G20 à Hangzhou, en Chine, le 5 septembre 2016. 
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain au sommet du G20 à Hangzhou, en Chine, le 5 septembre 2016.  (SPUTNIK PHOTO AGENCY / REUTERS)