Russie : un crash près de Moscou fait 71 morts

Un avion de ligne russe s'est écrasé quelques minutes après son décollage de Moscou ce dimanche 11 février. Aucun des 71 passagers et membres d'équipage n'a survécu.

Voir la vidéo
France 3

Toute la nuit, les secouristes vont ratisser la zone, mètre par mètre. Les débris de l'appareil sont dispersés sur une dizaine d'hectares dans ce champ recouvert de neige, à 70 kilomètres au sud-est de Moscou (Russie). Au premier regard, lorsqu'ils sont arrivés, ils ont compris qu'il n'y avait aucun espoir de retrouver des survivants. L’avion s'est littéralement désintégré. À son bord, il y avait 65 passagers et six membres d'équipage. Des témoins ont dit avoir vu l'appareil en flammes avant qu'il ne s'écrase quatre minutes à peine après son décollage ce dimanche.

Une boîte noire retrouvée

L'Antonov 148 de la compagnie Saratov Airlines s'est envolé peu après 14 heures de Domodedovo, l'un des principaux aéroports de la capitale russe. Destination la ville d'Orsk, à 1 400 kilomètres de là. À Orsk, justement, des prêtres orthodoxes sont venus apporter un peu de réconfort aux familles et aux proches, qui longtemps, se sont accrochés à un dernier espoir. Le gouverneur de la région est là lui aussi. La main sur le cœur, il leur assure qu'il est en contact permanent avec les autorités à Moscou et leur dit qu'il faut être patient. Dans un premier temps, une collision entre l'avion et un hélicoptère de la Poste russe a été évoquée. Piste démentie par les services postaux. L'une des boîtes noires a été retrouvée ce dimanche soir. Elle est en cours d'analyse. Parallèlement, les enquêteurs poursuivent leurs investigations à l'aéroport de Domodedovo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs inspectent le flaperon trouvé le 29 juillet 2015 sur la plage de Saint-André, sur l\'île de La Réunion.
Des enquêteurs inspectent le flaperon trouvé le 29 juillet 2015 sur la plage de Saint-André, sur l'île de La Réunion. (REUTERS)