Russie : onze morts et 46 disparus après un accident minier en Sibérie

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé ses "profondes condoléances aux familles des mineurs décédés".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les secours sont présents sur les lieux d'un accident dans la mine de charbon de Listviajnaïa , à Gramoteïno (Russie), le 25 novembre 2021.
 (PRESS SERVICE OF THE ADMINISTRAT / AFP)

Cette nouvelle catastrophe frappe un secteur régulièrement endeuillé en Russie. Au moins 11 personnes ont été tuées et près de 50 sont portées disparues, jeudi 25 novembre, après un accident dans une mine de charbon de Sibérie. Les autorités ont rapporté avoir reçu une alerte vers 08h35 locales sur la présence de fumée dans la mine de Listviajnaïa, qui se trouve dans la ville de Gramoteïno, dans la région sibérienne de Kemerovo, où sont situées de nombreuses mines de charbon. Les causes ne sont pour le moment pas connues.

Selon le service de presse du gouverneur local Sergueï Tsivilev, 285 personnes se trouvaient dans la mine au moment de l'accident. Il a ajouté qu'il n'avait "aucun contact" avec les 46 personnes coincées à l'intérieur de la mine. "Les opérations de sauvetage à la mine de Listviajnaïa sont en cours. Au total, 237 personnes ont été ramenées à la surface", a déclaré sur Telegram le ministère russe des Situations d'urgence. "Les forces et moyens du ministère travaillent sur place", a poursuivi cet organisme en charge notamment des pompiers et secouristes. Quarante-trois personnes ont été hospitalisées, dont quatre dans un état grave.

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé ses "profondes condoléances aux familles des mineurs décédés", a rapporté son porte-parole Dmitri Peskov, ajoutant espérer que "les personnes sous terre pourront être secourues".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Russie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.