Des journalistes russes arrêtés à Moscou lors d'une action de soutien à un confrère détenu

Le journaliste d'investigation Ivan Golounov a été arrêté pour détention de drogue. Il dénonce une affaire montée de toutes pièces.

Des policiers arrêtent un homme qui protestait contre l\'arrestation du journaliste Ivan Golounov, le 7 juin 2019, à Moscou. 
Des policiers arrêtent un homme qui protestait contre l'arrestation du journaliste Ivan Golounov, le 7 juin 2019, à Moscou.  (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

La liberté de la presse est toujours à la peine en Russie. Plusieurs journalistes réputés ont été interpellés, vendredi 7 juin, par la police à Moscou lors d'une action de soutien à un confrère arrêté dans une affaire controversée. Ivan Golounov, journaliste d'investigation, a été arrêté jeudi pour détention de drogue. Mais il dénonce une affaire montée de toutes pièces pour gêner ses enquêtes.

Au moins huit personnes, dont les journalistes d'opposition Ilia Azar et Oleg Kachine, ont été embarquées dans un fourgon de la police avec des pancartes exigeant la libération d'Ivan Golounov.

Il encourt jusqu'à 15 ans de prison

Ivan Golounov, 36 ans, a été interpellé jeudi dans le centre de Moscou en possession de près de 4 grammes de méphédrone, une drogue de synthèse, trouvés dans son sac à dos, a affirmé un porte-parole de la police.

Selon la même source, les policiers ont ensuite trouvé lors d'une perquisition à son domicile d'autres sachets contenant des stupéfiants et une balance. L'antenne locale du ministère de l'Intérieur a diffusé des photos de ce qu'elle présente comme des appareils artisanaux servant à fabriquer de la drogue de synthèse. Le journaliste est soupçonné de trafic de drogue et encourt jusqu'à 15 ans de prison.