Les trois citations à retenir de l'intervention de Vladimir Poutine

Crise ukrainienne, crise économique, faiblesse du rouble... Le président russe a tenté de rassurer la population lors de sa conférence de presse annuelle.

Vladimir Poutine, le 18 décembre 2014, à Moscou (Russie), lors de sa conférence de presse annuelle.
Vladimir Poutine, le 18 décembre 2014, à Moscou (Russie), lors de sa conférence de presse annuelle. ( MAXIM ZMEYEV / REUTERS )

Alors que la Russie traverse l'une des plus graves crises économiques de son histoire post-soviétique, Vladimir Poutine a tenté, jeudi 18 décembre, de rassurer les marchés et la population, lors de sa conférence de presse annuelle, à Moscou. Il est également revenu sur la crise ukrainienne et a accusé les Occidentaux de créer un nouveau "mur" en Europe.

Francetv info a retenu trois citations marquantes.

1Sur l'Ukraine : "L'Occident se comporte comme un empire qui veut faire marcher au pas ses vassaux"

Le locataire du Kremlin n'a pas changé de ton sur l'Ukraine. Il a taxé les autorités de Kiev de mener une "opération punitive" contre les rebelles de l'Est. Il a également accusé les Occidentaux de créer un nouveau "mur" en Europe. "Il s'agit d'un mur virtuel, mais il commence déjà à être construit", a déclaré le chef de l'Etat russe, interrogé sur le climat de confrontation entre Russes et Occidentaux. "Le bouclier antimissile près de nos frontières, ce n'est pas un mur ? Nos partenaires ont décidé qu'ils étaient les vainqueurs, qu'ils étaient désormais un empire, et que les autres étaient des vassaux qu'il faut faire marcher au pas."

2Sur le rouble : "Les choses auraient pu être faites plus efficacement"

Reconnaissant que la chute du rouble constitue une préoccupation nationale, Vladimir Poutine a admis que "les choses auraient pu être faites plus efficacement pour soutenir la stabilité du marché" et que des décisions auraient pu être prises "plus rapidement".

Le président russe a jugé toutefois que le gouvernement et la Banque centrale avaient pris les mesures appropriées, les problèmes rencontrés par l'économie russe étant liés à des "facteurs extérieurs", et notamment aux sanctions des pays occidentaux liées à la crise en Ukraine, selon le leader russe.

3Sur l'économie : "La situation peut durer deux ans mais elle peut se corriger avant"

Vladimir Poutine a promis aux Russes une sortie dans les deux ans de la sévère crise économique dans laquelle est plongé le pays, accentuée par l'effondrement du rouble. Le président russe a avoué la difficulté à établir une quelconque prévision face à "de nombreux facteurs d'incertitude"Signe que le marché n'est pas complètement rassuré, la monnaie russe, en hausse en début de journée, a baissé après les premiers propos du président.