Russie: une centrale nucléaire flottante inquiète les associations environnementales

De nombreuses associations environnementales craignent une nouvelle catastrophe nucléaire avec le lancement en Russie de la toute première centrale nucléaire flottante. Un projet qui présente quelques dangers.

FRANCE 3

L'"Akademik Lomonosov" n'est pas un paquebot, c'est la première centrale nucléaire flottante au monde. À bord, deux petits réacteurs de 35 mégas watts, 10 fois moins que la puissance d'une centrale terrestre. Cette centrale itinérante va pouvoir alimenter en électricité n’importe quel endroit accessible par la mer. Après sa construction à Saint-Pétersbourg, le bateau vient de quitter le port de Mourmansk, pour relier la ville très isolée de Pevek. Mais la principale question est le risque d'accident.

Un meilleur niveau de sûreté

Une équipe de France Télévisions a joint une spécialiste qui a étudié cette technologie. "Le fait que les réacteurs aient une puissance beaucoup plus limité que les grands réacteurs auxquels on est habitué, ça donne à la machine effectivement un niveau de sûreté qui est intrinsèquement meilleur que sur les gros réacteurs", a affirmé Karine Herviou, spécialiste des nouveaux réacteurs et des démarches de sûreté de l'IRSN.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire flottante, \"l\'Akademik Lomonosov\", dans le port de Mourmansk le 23 août 2019.
La centrale nucléaire flottante, "l'Akademik Lomonosov", dans le port de Mourmansk le 23 août 2019. (Handout / ROSATOM / AFP)