Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Mistral : "Un certain nombre de pays ont fait connaître leur intérêt pour les bateaux", affirme Le Drian

Publié Mis à jour
DLTFTV_MAM_5401954
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Un accord a été conclu mercredi entre Paris et Moscou sur le remboursement des deux navires que la France ne livrera pas à Moscou. Une étape préalable à la revente des navires à un autre pays. 

"Il y aura d'autres acquéreurs" pour les deux navires Mistral français, après la l'interruption de la vente des deux bateaux à la Russie. Le ministre de la Défense a affirmé sur RTL, jeudi 6 août, qu'un "certain nombre de pays ont fait connaître leur intérêt pour les deux bateaux". Chine, Canada, Egypte... les spéculations sont nombreuses sur les potentiels acheteurs. 

Le prix de l'accord sera "inférieur" à 1,2 milliard

Un accord a été conclu mercredi entre Paris et Moscou sur le remboursement des deux navires de guerre. "Le prix initial des deux bateaux était environ d'1,2 milliard d'euros. Le prix de l'accord [avec la Russie pour la non-vente des navires], qui est le meilleur accord possible, sera inférieur puisque la Russie sera remboursée à l'euro (près) des engagements financiers qu'elle a pu mobiliser", a affirmé Jean-Yves Le Drian. 

"Le montant exact sera communiqué au Parlement parce qu'il y aura une loi de ratification, et le Parlement va être saisi très rapidement et du montant et du dispositif.".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mistral

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.