La Russie en son jardin en Crimée

En deux temps trois mouvements, la Russie a montré les limites à ne pas franchir dans la crise ukrainienne. La région de Crimée qui abrite la flotte de Méditerranée est et restera sous influence russe. Vladimir Poutine a envoyé des soldats sur place pour le rappeler.

A Feodosiya le 2 Mars 2014, une jeune femme se prend en photo avec les soldats russes.
A Feodosiya le 2 Mars 2014, une jeune femme se prend en photo avec les soldats russes. (AFP)

Des centaines d'hommes armés ont encerclé une base des gardes-côtes ukrainiens à quelques kilomètres de Simféropol. Pas de coup de feu, Moscou a juste montré sa puissance comme elle l'a fait sur d'autres sites stratégiques de Crimée. Bases militaires, aéroports et bâtiments officiels sont désormais sous contrôle russe.

La marine ukrainienne n'échappe pas à cette reprise en main. A peine nommé par Kiev, le nouvel amiral de la flotte, Denis Beresovski, s'est empressé de prêter allégeance aux Russes.

On peut se demander du reste si un sentiment natlonaliste a déjà soufflé sur la marine ukrainienne. Elle est issue d'un découpage arbitraire lors de l'explosion de l'URSS. Il n'est pas certains que tous les officiers ont apprécié de quitter la grande Russie !