La chaîne de télévision russe RT lancera sa version francophone en 2017

La chaîne possède notamment des bureaux à Paris, Londres, Washington, Tel Aviv, Moscou et émet déjà en anglais, espagnol et arabe.

Le stand de la chaîne de télévision russe RT au Forum économique oriental, le 9 février 2016, à Vladivostok (Russie).
Le stand de la chaîne de télévision russe RT au Forum économique oriental, le 9 février 2016, à Vladivostok (Russie). (ALEXANDR KRYAZHEV / SPUTNIK / AFP)

RT sera lancée l'année de l'élection présidentielle en France. Après un site d'information francophone en 2016, la chaîne de télévision russe commencera à diffuser en français en 2017, a annoncé sa porte-parole, jeudi 8 décembre. RT, ex-Russia Today, possède notamment des bureaux à Paris, Londres, Washington, Tel Aviv, Moscou et émet en anglais, espagnol et arabe.

Lors de l'adoption en deuxième lecture du budget pour 2017, les députés russes ont donné mercredi leur accord pour une rallonge de 1,22 milliard de roubles (17,8 millions d'euros) pour RT. Ce qui porte à 18,74 milliards de roubles (274,1 millions d'euros) son financement total pour 2017. "Ce montant est destiné à plusieurs projets, qui ont été mis de côté jusqu'à présent à cause de la dévaluation du rouble. L'un de ces projets est RT en français", a précisé Anna Belkina, porte-parole de la chaîne.

Financée à 100% par l'Etat russe

Dotée d'une large palette d'intervenants allant de l'économiste eurocritique français Jacques Sapir en passant par le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire conservateur Valeurs actuelles, Yves de Kerdrel, RT est financée à 100% par l'Etat russe. Il s'agit, dans une tradition héritée de la guerre froide, de véhiculer le "soft power" distillé par le Kremlin et de contrer l'influence américaine, comme l'illustrait une enquête de franceinfo réalisée fin mai.

La chaîne est aussi au cœur d'escarmouches diplomatiques entre Moscou et les pays occidentaux, car leurs relations se sont dégradées depuis la crise en Ukraine et l'annexion en mars 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée.