L'opposant russe d'extrême-gauche Oudaltsov, en grève de la faim, hospitalisé

Le militant a été condamné pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d'une manifestation contre le relèvement de l'âge de la retraite le 28 juillet dernier.

Sergeï Oudaltsov lors d\'une manifestation contre la réforme des retraites à Moscou (Russie), le 28 juillet 2018.
Sergeï Oudaltsov lors d'une manifestation contre la réforme des retraites à Moscou (Russie), le 28 juillet 2018. (MIKHAIL VOSKRESENSKIY / SPUTNIK)

L'opposant russe d'extrême gauche Sergueï Oudaltsov, qui a entamé une grève de la faim après avoir été emprisonné pour une peine de 30 jours, a été hospitalisé "en urgence pour des raisons médicales", a indiqué dimanche 19 août un militant russe des droits de l'Homme, cité par l'agence officielle TASS.

Le militant a été condamné pour avoir brûlé des portraits de dirigeants russes lors d'une manifestation contre le relèvement de l'âge de la retraite le 28 juillet dernier. Il a été interpellé mardi puis jugé et condamné à 30 jours de détention.

Sergueï Oudaltsov a été déjà emprisonné de 2012 à 2016 à la suite de manifestations anti-Poutine. Sa formation, le Front de gauche, peine à se faire entendre au sein de l'opposition ces dernières années. L'opposant, qui a qualifié d'"arbitraires" les poursuites à son encontre, a ensuite entamé une grève de la faim, en refusant de manger et de boire.