Attentat à Saint-Pétersbourg : un terroriste identifié ?

Le bilan de l'attentat dans le métro de Attentat à Saint-Pétersbourg : l'inquiétude des touristes , hier, lundi 3 avril, s'alourdit. L'explosion a fait 14 morts et 49 blessés. Les autorités pensent connaître l'identité de l'auteur de l'attaque.

À l'entrée du métro, les fleurs s'accumulent progressivement. "J'ai vraiment eu peur. Je ne voulais aller nulle part avec le métro, car j'étais très inquiète. Hier, tout le monde s'appelait pour savoir comment chacun allait", livre une habitante. Lundi soir, 3 avril, Vladimir Poutine est venu déposer une gerbe près des lieux de l'explosion à Saint-Pétersbourg (Russie). Il est 14h40, lundi, quand le métro termine sa course dans une station, après la déflagration. Certains se précipitent dehors, passent à travers les fenêtres qui viennent d'être soufflées. D'autres se frayent difficilement un chemin. Les premières victimes sont évacuées. Le bilan est désormais de 14 morts et d'une cinquantaine de blessés.

Une photo du suspect diffusée

Les autorités viennent de diffuser l'image d'un suspect captée par les caméras de vidéosurveillance. Les Russes disent l'avoir identifié, mais refusent de livrer des détails supplémentaires. Selon les informations des services secrets kirghizes, il pourrait s'agir d'un kamikaze, originaire du Kirghizistan, ex-république soviétique d'Asie centrale. Un pays qui, avec la Tchétchénie et l'Ouzbékistan, a fourni un nombre important de combattants au sein du groupe État Islamique en Irak et en Syrie. Mais pour l'heure, l'attentat n'a pas été revendiqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers et secouristes interviennent devant une station de métro de Saint-Pétersbourg, en Russie, après une explosion survenue dans une rame, lundi 3 avril 2017. 
Des policiers et secouristes interviennent devant une station de métro de Saint-Pétersbourg, en Russie, après une explosion survenue dans une rame, lundi 3 avril 2017.  (ALEXANDER BULEKOV / AFP)