VIDEO. Dopage : la Russie accusée de triche aux Jeux olympiques d'hiver à Sotchi

Grigori Rodchenkov, qui dirigeait le laboratoire antidopage russe, a affirmé au New York Times qu'un réseau de triche était actif lors des JO de Sotchi.

France 2

Le 50 km libre de ski de fond est une des épreuves reines des JO d'hiver. Le 23 février 2014, lors des Jeux olympiques de Sotchi, trois Russes remportent la course, à la surprise générale. Ces skieurs, qui étaient loin d'être favoris, sont aujourd'hui accusés de s'être dopés, comme plusieurs dizaines d'athlètes venus défendre les couleurs de la Russie.

Les révélations de l'ancien directeur

Celui qui les accuse était encore, il y a quelques mois, le directeur du laboratoire russe antidopage. Grigori Rodchenkov, interrogé à la veille des compétitions, mettait en avant la technologie utilisée pour contrôler les athlètes. Il vient de révéler au New York Times que, chaque nuit, sous l'autorité d'un agent des services secrets, il devait remplacer l'urine des sportifs dopés par de l'urine propre, prélevée des mois auparavant.

Il s'est depuis caché aux États-Unis, par peur pour sa vie. Deux de ses supérieurs à l'agence russe antidopage sont morts de façon suspecte en moins de deux semaines. Le 13 mai, le vice-ministre russe des Sports a nié en bloc ces accusations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les skieurs russes Maxim Vylegzhanin, Alexander Legkov et Ilia Chernousov fêtent leur podium historique en 50 km libre de ski de fond aux Jeux olympiques de Sotchi, le 23 février 2014.
Les skieurs russes Maxim Vylegzhanin, Alexander Legkov et Ilia Chernousov fêtent leur podium historique en 50 km libre de ski de fond aux Jeux olympiques de Sotchi, le 23 février 2014. (CARLOS BARRIA / REUTERS)