Russie : les partisans de l'opposant Alexeï Navalny appellent à des manifestations

Cet appel intervient alors que Vladimir Poutine doit prononcer mercredi son grand discours annuel sur ses ambitions pour la Russie. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers bloquent la route à des manifestants réunis à Moscou (Russie), le 23 janvier 2021, pour demander la libération de l'opposant russe Alexeï Navalny. (SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le mouvement de soutien à Alexeï Navalny a appelé à des manifestations locales en Russie, mercredi 21 avril. Le ministère de l'Intérieur a prévenu qu'il ne tolérerait aucun trouble à l'ordre public, rappelant que ces manifestations n'étaient pas autorisées. Dès mercredi matin, la police russe a perquisitionné des locaux liés à Alexeï Navalny, à Saint-Petersbourg notamment, et arrêté plusieurs de ses alliés, ont annoncé ses collaborateurs.

L'opposant russe, qui refuse de s'alimenter depuis trois semaines pour dénoncer ses conditions de détention, a été transféré lundi vers un hôpital pour prisonniers. Ses avocats réclament son transfert "dans un hôpital civil" à Moscou.

Cet appel à la manifestation intervient alors que Vladimir Poutine doit prononcer mercredi son grand discours annuel sur ses ambitions pour la Russie. Le président russe sera très attendu sur les tensions croissantes avec l'Occident autour du sort de l'opposant, mourant selon ses proches, mais aussi du déploiement militaire russe près de l'Ukraine. Sur le plan domestique, la crise sanitaire doit figurer en bonne place, d'autant que des législatives sont prévues en septembre.

Plus de 10 000 arrestations en début d'année

Le précédent mouvement de contestation, après l'arrestation en janvier d'Alexeï Navalny, avait donné lieu à plus de 10 000 arrestations. A compter de la semaine prochaine, un tribunal moscovite doit commencer l'examen d'une demande du parquet visant à classer comme "extrémistes" les organisations liées au principal détracteur de Vladimir Poutine, ce qui exposerait tous ses militants à de longues peines de prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.