Affaire Navalny : la tension monte entre l'Union européenne et la Russie

L’Allemagne a fixé un ultimatum à la Russie pour s’expliquer sur l’empoisonnement d’Alexeï Navalny. Berlin menace de sanctions Moscou, qui a riposté.

FRANCEINFO

Entre Berlin et Moscou, le bras de fer autour de l’affaire Navalny se durcit. L’Allemagne se dit persuadée que l’opposant de Vladimir Poutine, hospitalisé à Berlin, a été empoisonné par les Russes. Le pays exige toute la vérité sur l’affaire. Sans explications dans les prochains jours, l’Allemagne, qui préside en ce moment l’UE, envisagera avec ses partenaires de possibles sanctions sans exclure un impact sur le chantier très avancé du gazoduc censé approvisionné l’Europe en gaz russe.

La Russie a une semaine pour s’expliquer

Interrogé dimanche 6 septembre, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a enfoncé le clou : "Les Russes doivent nous faire part de la vérité dans la semaine." La Russie continue d’accuser l’Allemagne de retarder l’enquête en ne fournissant pas à la justice russe les preuves de ce qu’elle avance. Manœuvre de diversion, réplique Berlin, qui assure avoir donné son accord pour une coopération judiciaire. 
 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'opposant russe Alexeï Navalny à Moscou, le 29 septembre 2019.
L'opposant russe Alexeï Navalny à Moscou, le 29 septembre 2019. (SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY / AFP)