Russie : sept manifestants anti-Poutine condamnés à des peines allant jusqu'à quatre ans de camp

Ils avaient participé à une manifestation en mai 2012, à la veille de l'investiture de Vladimir Poutine pour un troisième mandat. Une centaine de leurs soutiens ont été interpellés à proximité du tribunal.

La police interpelle des protestataires à l\'extérieur du tribunal de Moscou (Russie), où étaient jugés huit manifestants anti-Poutine, lundi 24 février 2014.
La police interpelle des protestataires à l'extérieur du tribunal de Moscou (Russie), où étaient jugés huit manifestants anti-Poutine, lundi 24 février 2014. (VASILY MAXIMOV / AFP)

Ils avaient tous été jugés coupables d'avoir participé à des "troubles massifs" et de "violences envers les forces de l'ordre". Un tribunal de Moscou a condamné lundi 24 février sept opposants à des peines allant jusqu'à quatre ans de camp, qui avaient participé à une manifestation anti-Poutine en mai 2012. Une huitième manifestante a elle été condamnée à une peine de trois ans et trois mois avec sursis.

Le parquet affirme que 82 policiers avaient été blessés au cours des affrontements, lors de cette manifestation organisée à la veille de l'investiture de Vladimir Poutine pour un troisième mandat de président. L'origine des débordements reste controversée, l'opposition accusant les forces de l'ordre d'avoir provoqué les manifestants pour justifier un tour de vis contre toute velléité de contestation. Des dizaines de manifestants avaient également été blessés.

Nouvelles interpellations lors d'une manifestation de soutien

Malgré 200 interpellations vendredi lors d'un précédent rassemblement de soutien, plusieurs centaines de personnes se sont tout de même réunies près du tribunal lundi, criant des slogans comme "Liberté" ou "La Russie sans Poutine", audibles à l'intérieur du bâtiment.

REUTERS

En fin de matinée, une centaine de personnes, dont Alexeï Navalny, un des chefs de file de l'opposition en Russie, ont été interpellées, rapporte la police. L'opposition évoque 140 interpellations. Elle a appelé à un rassemblement sur la place du Manège, située près du Kremlin, après l'énoncé des peines.