Cet article date de plus de sept ans.

Russie : Mikhaïl Khodorkovski est arrivé en Allemagne

L'ancien magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski est arrivé vendredi en Allemagne quelques heures seulement après avoir été gracié par Vladimir Poutine, après dix ans de détention. Quelques instants après son arrivée sur le sol allemand,  Mikhaïl Khodorkovski a publié un communiqué où il remercie notamment Hans- Dietrich Genscher, ancien ministre des Affaires étrangères allemand pour son implication personnelle dans sa libération.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En arrivant en Allemagne quelques heures seulement après
avoir été gracié par Vladimir Poutine
, Mikhaïl Khodorkovski a été accueilli à
la descente de l'avion par un homme : Hans-Dietrich Genscher. L'ancien ministre
allemand des Affaires étrangères semble avoir joué un rôle capital dans cette
libération.

C'est d'ailleurs ce qu'a dit Mikhaïl Khodorkovski dans un communiqué remerciant
l'ancien ministre "pour son implication personnelle dans mon destin".
La chancelière allemande Angela Merkel a elle confirmé que Berlin avait œuvré en
coulisse pour la libération de l'ancien magnat du pétrole qui a passé dix ans
en prison pour fraude fiscale et vol de pétrole
. Ses partisans affirment que
son emprisonnement est dû à ses positions très critiques vis-à-vis du Kremlin.

"Pas de
reconnaissance de culpabilité"

Hans-Dietrich
Genscher " s'est
occupé du dossier en coulisses de façon intensive. Il s'est grandement impliqué
pour travailler avec succès à des solutions, avec le soutien de la chancelière
et du ministère des Affaires étrangères
", a expliqué le porte-parole
de la chancelière allemande.

Dans son communiqué, Mikhaïl
Khodorkovski a expliqué avoir demandé le 12 novembre dernier à Vladimir Poutine
de le gracier "du fait de la situation de ma famille". Sa mère est
en-effet hospitalisée en Allemagne. Il explique par ailleurs que "la
question d'une reconnaissance de culpabilité n'a pas été évoquée".

Plusieurs
hypothèses sont avancées par les médias russes pour expliquer cette libération,
avec huit mois d'avance. Parmi elles, la volonté de Vladimir Poutine de redorer
l'image de la Russie à quelques semaines seulement de l'ouverture des JO de
Sotchi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.