Total délocalise sa trésorerie à Londres

Le groupe pétrolier français a indiqué qu'il souhaitait délocaliser sa trésorerie et sa communication financière dans la capitale britannique à la fin de l'année. Il a précisé que ce n'était pas pour profiter d'un niveau d'imposition plus bas en Angleterre. 

(Maxppp)

70 personnes : c'est le nombre de personnes que Total se prépare à envoyer à Londres à la fin de l'année 2013. L'information, révélée par Mediapart, est un "projet de longue date ". La décision doit encore être négociée avec les partenaires sociaux.

Elle concerne les 60 personnes qui gèrent la trésorerie du groupe pétrolier, ainsi que la dizaine de personnes en charge de la communication financière. A noter que le département de trading pétrolier de Total est déjà situé à Londres. 

"Aucune motivation fiscale"

Total a assuré que cette décision n'était pas liée au niveau d'imposition en France, bien plus élevé qu'en Angleterre. "Il n'y a aucune motivation fiscale. Le centre de profit de la trésorerie reste en France et taxable en France. Nous avons obtenu de l'administration fiscale anglaise que cela soit toujours le cas ", a déclaré à l'AFP le directeur financier de Total, Patrick de la Chevardière.

Officiellement, le cinquième groupe pétrolier mondial souhaite en réalité se rapprocher de ses partenaires financiers. "Le groupe a besoin de confirmer son image internationale. Londres est la seule place pétrolère et financière qui permet de nous donner une visibilité ", explique Total. 

Un départ symbolique

Mediapart s'efforce alors de souligner que le patron de Total, Christophe de Margerie, est par ailleurs un membre actif de l'AFEP, l'Association française des entreprises privées, qui avait été une des structures à critiquer violemment le projet de taxe à 75% sur les hauts revenus. Elle avait alors menacé le chef de l'Etat en parlant de départs massifs d'entreprises à l'étranger. 

Plus récemment, un projet de taxe avait inquiété les sociétés de gestion : il s'agissait d'une taxe sur les transactions financières en Europe. Toutefois, elle excluait... le Royaume-Uni.

1,2 milliars d'euros d'impôts l'année dernière

Le groupe pétrolier français affirme en tout cas que cela n'a rien à voir. Chez Total, seulement 70 salariés, sur un groupe de 100.000 personnes, sont amenés à déménager. Parmi eux, Humbert de Wendel, le directeur de la trésorerie, sera la seul à s'installer à Londres. Patrick de La Chevardière, directeur financier, restera lui à Paris. L'an dernier, le groupe aurait versé 1,2 milliard d'euros d'impôts à la France.