Cet article date de plus de quatre ans.

Royaume-Uni : une pétition demande le retrait de graisses animales dans les billets de cinq livres

Elle a dépassé les 60 000 signatures mardi, près de 24 heures après son lancement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un billet de cinq livres à l'effigie de l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill, entré en circulation en septembre 2016.  (STEFAN WERMUTH / AFP)

Haro sur les nouveaix billets de cinq livre au Royaume-Uni. Une pétition lancée sur internet pour pousser la Banque d'Angleterre (BoE) à retirer les graisses animales de ces billets a dépassé les 60 000 signatures mardi 29 novembre, près de 24 heures après son lancement.

Pressée par des questions d'internautes sur Twitter lundi, la banque centrale britannique a confirmé sur le réseau social qu'"il y a des traces de suif dans les granulés de polymère utilisés dans le substrat de base pour le billet de £5" à l'effigie de l'ancien Premier ministre Winston Churchill et entré en circulation en septembre dernier.

Des végétariens et végétaliens choqués

Interrogée par l'AFP, la Banque d'Angleterre précise que "le suif est dérivé de graisses animales et est une substance qui est également largement utilisée dans la confection de bougies et de savon".

"Dégoûté" par cette révélation qui a provoqué l'émoi de certains végétariens et végétaliens sur Twitter, un internaute britannique a lancé une pétition sur le site change.org. "Les nouveaux billets de £5 contiennent des graisses animales sous la forme de suif. Cela est inacceptable pour les millions de végétaliens, végétariens, hindous, sikhs, jaïns et autres, du Royaume-Uni. Nous demandons à ce que vous arrêtiez d'utiliser des produits issus d'animaux pour produire la monnaie que nous utilisons", explique le texte de la pétition visant la BoE.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.