Royaume-Uni : un chirurgien condamné pour avoir gravé ses initiales sur le foie de deux patients

Les initiales avaient été découvertes lors d'une opération de suivi d'une des victimes.

Le chirurgien Simon Bramhall quitte le tribunal de Birmingham (Royaume-Uni), le 12 janvier 2018.
Le chirurgien Simon Bramhall quitte le tribunal de Birmingham (Royaume-Uni), le 12 janvier 2018. (JOE GIDDENS/AP/SIPA)

Son "arrogance professionnelle" s'est muée en "comportement criminel", selon le juge. Un chirurgien britannique a été condamné à un an de travaux d'intérêt général et 10 000 livres (11 230 euros) d'amende, vendredi 12 janvier, pour avoir gravé ses initiales au laser sur le foie de deux patients qu'il opérait pour une transplantation.

Simon Bramhall, 53 ans, avait plaidé coupable de deux chefs d'inculpation de coups et blessures, pour avoir inscrit ses initiales "SB" sur le foie de deux patients sous anesthésie, sans leur consentement, lors d'interventions en 2013. Les initiales avaient été découvertes lors d'une opération de suivi d'une des victimes, selon les médias britanniques.

L'hôpital Queen Elizabeth de Birmingham, où le chirurgien exerçait avant de démissionner après la découverte des faits, a tenu à "rassurer ses patients sur le fait qu'il n'y a eu aucun impact sur la qualité de ses résultats cliniques".