Royaume-Uni : les travaillistes font un virage à gauche

Ce samedi 12 septembre, Jeremy Corbyn, figure d'une gauche anti-austérité vient d'être élu à la tête du parti anglais.

FRANCE 3

Une gauche anti-austérité en Grande-Bretagne ? Ce samedi 12 septembre, l'une de ses figures, Jeremy Corbyn a été élu à la tête du parti travailliste. La première action du nouveau leader du parti travailliste a été de se joindre à la manifestation en faveur des réfugiés qui se déroulait à Londres. "Je tenais à ce que ma première action en tant que leader du parti travailliste soit de venir à une manifestation qui défend les réfugiés, le droit d'asile et les droits de l'homme partout dans le monde", a commenté Jeremy Corbyn. 

Un anti Tony Blair

L'activisme politique est la marque de fabrique de ce militant qui n'hésite pas en 1984 à protester contre l'apartheid devant l'ambassade sud-africaine. Jeremy Corbyn s'affirme en partisan des nationalisations, de la gratuité des universités et de la taxation des plus riches, autant qu'en pourfendeur de l'austérité. Son élection marque un tournant pour le parti travailliste. Dans la forme comme sur le fond Jeremy Corbyn est un peu l'anti Tony Blair. Avec lui, pas de stratégie de communication et c'est ce qui plait. Mais ces détracteurs l'affirment, avec un leader autant marqué à gauche le parti travailliste n'accédera jamais au pouvoir en Grande-Bretagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeremy Corbyn, candidat à la tête du Parti travailliste, lors d\'un meeting à Bradford (Royaume-Uni), le 7 août 2015.
Jeremy Corbyn, candidat à la tête du Parti travailliste, lors d'un meeting à Bradford (Royaume-Uni), le 7 août 2015. (MAXPPP)