Royaume-Uni : les footballeurs appelés à boycotter les réseaux sociaux vendredi pour dénoncer le racisme

Plusieurs incidents racistes et antisémites ont récemment émaillé des rencontres de l'équipe d'Angleterre ou des matchs de Premier League.

Une bannière contre le racisme lors d\'un match entre Copenhague et Leceister à Leceister, le 18 octobre 2016.
Une bannière contre le racisme lors d'un match entre Copenhague et Leceister à Leceister, le 18 octobre 2016. (OLI SCARFF / AFP)

"Assez." Le syndicat des joueurs de football professionnels d'Angleterre et du pays de Galles (PFA) a appelé les joueurs à faire la grève des réseaux sociaux vendredi 19 avril pour protester contre les insultes racistes à répétition.

"Au cours des derniers mois, tant à l'échelle nationale qu'internationale, un certain nombre d'incidents racistes très médiatisés ont été commis contre des joueurs. Ce boycott est un signe d'unité de la part des joueurs et un appel aux réseaux sociaux et aux autorités du football pour qu'ils prennent des mesures plus fermes en réponse aux insultes racistes, tant sur le terrain qu'en dehors", a écrit la PFA dans un communiqué publié jeudi.

Des joueurs insultés sur les réseaux sociaux

"Les joueurs sont conscients que ces incidents racistes sont le reflet de problèmes sociétaux. Ils savent à quel point le racisme peut être préjudiciable et veulent utiliser ces plateformes pour inspirer des changements qui bénéficieront aux joueurs, au football et à la société dans son ensemble", a jouté le syndicat. L'opération, appelée #Enough (#Assez), doit débuter vendredi à 8 heures (GMT) et durer 24 heures.

Plusieurs incidents racistes et antisémites ont récemment émaillé des rencontres de l'équipe d'Angleterre ou des matchs de Premier League. Des joueurs comme Danny Rose ou Raheem Sterling ont pris la parole pour les dénoncer. Sur les réseaux sociaux, les vedettes Ashley Young, Mohamed Salah, Danny Welbeck, Raheem Sterling, Michy Batshuayi, Pierre-Emerick Aubameyang et Moussa Sissoko ont récemment été victimes d'insultes racistes.