VIDEO. Au Royaume-Uni, David Cameron négocie avec Bruxelles

Le Premier ministre récemment réélu entame un bras de fer avec ses partenaires européens, à qui il réclame des concessions sur la souveraineté britannique et sur l'immigration. Et il a un argument de poids : un éventuel référendum sur la sortie de son pays de l'Union européenne.

France 2

En Grande-Bretagne, David Cameron, qui vient d'être réélu à la tête du gouvernement, entame son bras de fer avec l'Europe. Il reçoit ce soir Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Il réclame des concessions de Bruxelles sur la souveraineté britannique et l'immigration, faute de quoi il compte organiser, peut-être dès 2016, un référendum sur la sortie de l'Europe.

Le piège du référendum

"On peut s'attendre à des discussions pas franchement amicales. David Cameron avait tout fait pour empêcher la nomination de Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne", rappelle Loïc de La Mornais, journaliste de France 2. Le Premier ministre anglais recevra François Hollande jeudi et Angela Merkel vendredi pour tenter de renégocier certains aspects des traités européens, notamment sur l'immigration intercommunautaire.

"En fait, David Cameron voudrait trouver une solution médiane", pour prouver aux citoyens britanniques qu'il a réussi à réformer l'Europe avant un éventuel référendum, en 2016 ou 2017. "Mais la partie ne sera pas facile, car il est pris à son propre piège, et il sait très bien ce que coûterait une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, pour son économie notamment", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique, David Cameron, le 10 mai 2015, à Londres.
Le Premier ministre britannique, David Cameron, le 10 mai 2015, à Londres. (JUSTIN TALLIS / AFP)