"Partygate" de Boris Johnson : "Un ministre qui ment au Parlement doit donner sa démission", assure un ancien député britannique

"Boris Johnson ne semble pas être en mesure de gouverner", a estimé mercredi sur franceinfo, Dominic Grieve, ancien député conservateur britannique.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Boris Johnson répond aux Questions au Premier ministre à la Chambre des communes à Londres, le 12 janvier 2022. (JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT)

"Le code ministériel dit très clairement qu'un ministre qui ment au Parlement doit donner sa démission", a expliqué mercredi 12 janvier sur franceinfo Dominic Grieve, ancien député conservateur britannique et ancien procureur général du gouvernement de David Cameron, après que Boris Johnson a présenté ses excuses devant la chambre des communes pour avoir participé à une fête dans les jardins de Downing Street à un moment où les mouvements des citoyens étaient très restreints.

franceinfo : L'avenir de Boris Johnson est-il compromis ?

Dominic Grieve : Oui, sûrement. Je serai très surpris s'il survit en tant que Premier ministre encore deux ou trois mois. Ses réponses et ses explications démontraient une grosse erreur d'avoir participer à cette réception dans le jardin, mais en plus il a menti au Parlement à plusieurs reprises. Le code ministériel, qu'il a donné au public au moment de son arrivée au pouvoir, dit très clairement qu'un ministre qui ment au Parlement doit donner sa démission.

Est-ce que quelqu'un lui en veut ?

Il y a des divisions dans le parti conservateur, même parmi ceux qui voulaient le Brexit. Il est certain que les impressions qu'on a sur Boris Johnson c'est que son gouvernement est complètement chaotique. Il semble aimer le chaos.

Est-ce que selon vous certains membres du gouvernement veulent lui faire payer le Brexit ?

Je ne suis pas sûr, même si le parti a été divisé. Le Brexit est passé, donc dans un sens ce n'est plus la division principale dans le parti conservateur. Le problème actuel c'est que Boris Johnson ne semble pas être en mesure de gouverner. Il est très bon pour faire la campagne électorale mais ce n'est pas un homme d'État.

Qu'est-ce-qui pourrait le pousser à la démission ?

Il pourrait y avoir une motion de censure et de non confiance dans le gouvernement et, à ce moment-là, le gouvernement s'effondre et il faut créer un nouveau gouvernement. Cela se ferait avec un nouveau Premier ministre conservateur. À mon avis, ce n'est pas ce qui va se passer. Il est plus probable qui il y ait un vote interne du parti conservateur de non confiance en Boris Johnson. À ce moment-là c'est fini. Les règlements du parti veulent qu'à ce moment-là il démissionne comme chef du parti et si cela arrive il y aura un nouveau Premier ministre. Cela pourrait arriver presque immédiatement, mais des gens veulent attendre le rapport de l'enquête sur ces réceptions. Je pense que le rapport va être publié à la fin de la semaine prochaine. Pour beaucoup de conservateurs se débarrasser du Premier ministre comporte des risques. Des gens ne veulent pas dire ouvertement qu'ils veulent qu'il parte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.