"On a l'âge que l'on ressent" : la reine Elizabeth II refuse un prix pour personnes âgées

Le magazine britannique "The Oldie" souhaitait lui décerner le prix de "l'ancien de l'année" mais l'intéressée a préféré décliner.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La reine Elizabeth II arrivant à la cérémonie d'ouverture de la Senedd, le Parlement gallois, à Cardiff, le 14 octobre 2021. (JACOB KING / AFP)

Plaisir d'offrir... mais pas toujours joie de recevoir. La reine Elizabeth II a gentiment refusé un prix que souhaitait lui réserver le magazine britannique The Oldie car elle estime ne pas remplir les critères. La revue, qui revendique une alternative "légère" à une presse "obsédée par la jeunesse et la célébrité", a révélé mardi 19 octobre avoir proposé au palais de Buckingham de remettre son prix "The Oldie of the Year" ("L'Ancien de l'année") à la souveraine de 95 ans, sur le trône depuis près de sept décennies.

Le magazine a même publié la lettre de refus envoyée le 21 août du château écossais de Balmoral, où la reine passe les fins d'été, et signée de son secrétaire privé adjoint Tom Laing-Baker. "Sa Majesté pense qu'on a l'âge que l'on ressent et par conséquent ne pense pas remplir les critères pour accepter", peut-on lire. 

Après avoir passé les confinements successifs au château de Windsor près de Londres et en dépit de spéculations sur une mise en retrait après la mort en avril de son époux Philip, Elizabeth II participe ces derniers temps à de nombreux engagements publics. La semaine dernière, elle a été vue en train de marcher avec une canne, une première depuis 2004.

Philip, décédé en avril à 99 ans, avait reçu le prix du "Oldie" de l'année en 2011, pour son 90e anniversaire. "Il n'y a rien de tel pour le moral que de se voir rappeler que les années passent et que la vieille carcasse commence à tomber en morceaux", avait alors écrit le duc d'Edimbourg, réputé pour son humour parfois peu diplomate, dans sa lettre de remerciement. "Mais c'est déjà agréable qu'on se souvienne de nous."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.