Vidéo Mort du prince Philip : un rôle dans l’ombre de la reine Elizabeth II

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Mort du prince Philip : un rôle dans l’ombre de la reine Elizabeth II
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, J-C Lambard, S. Bern - France 2
France Télévisions

Il a été son pilier, mais aussi un chef de famille quand la reine était cheffe d’État. Le duc d’Edimbourg a surtout dépoussiéré Buckingham Palace. 

Philip Mountbatten est mort ce vendredi 9 avril. La reine Elizabeth II a toujours occupé le devant de la scène, mais le prince Philip, dans son ombre, occupait pourtant un grand rôle. Dès leur rencontre, dans les années 1930, la jeune femme est séduite. Au fil des années, après leur mariage, il est devenu son confident, son allié, son roc. Lors de leur 50e anniversaire de mariage, en 1997, elle évoque leur complicité. Ce pilier est toujours présent lors des épreuves, notamment lors de la mort de la princesse Diana. Après des débuts difficiles, le duc d’Edimbourg a fini par apprécier sa mission. L’officier impétueux et farceur s’est assagi. Son regard est toujours resté bienveillant après 70 ans de mariage. 

Il s'est agenouillé devant la reine

Le prince Philip fut chef de famille alors que son épouse était cheffe d’État. Il a prouvé son dévouement lors d'un moment fort : lorsqu’il s’est agenouillé devant la reine, au moment de son couronnement en 1953. "Il était dans l’ombre de son épouse, mais il était en avance sur son temps", explique Stéphane Bern sur le plateau du 20 Heures de France 2. C’est lui qui a imposé les caméras lors du couronnement, contre l’avis du Premier ministre, Winston Churchill, "parce qu’il veut que le monde entier assiste à cet évènement". Le prince, sous les ordres de la reine, a "dépoussiéré Buckingham Palace", selon l’expert de la famille royale britannique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.