Mort du prince Philip : un homme resté très proche des Britanniques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Mort du prince Philip : un homme resté très proche des Britanniques
France 2
Article rédigé par
M.Boisseau - France 2
France Télévisions

L’émotion était grande à Londres, au Royaume-Uni, devant le palais de Buckingham, après l’annonce de la mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, à 99 ans. Le journaliste Matthieu Boisseau était en direct pour le 20 Heures de France 2, vendredi 9 avril.

Une page de plusieurs générations se tourne pour les Britanniques, vendredi 9 avril, après l'annonce du décès du prince Philip Mountbatten à l'âge de 99 ans. La quasi-totalité des Britanniques n’a connu que le prince Philip à la tête de la famille royale aux côtés de son épouse, la reine Elizabeth II. L'émotion était donc vive, devant le palais de Buckingham, à Londres (Royaume-Uni). 

L’image d’un grand-père de la nation

"Ce soir, il y a de nombreuses générations, des enfants, des adolescents, des personnes âgées d’une vingtaine d’années, qui sont venus rendre hommage au prince Philip, parce qu'à travers ses engagements, tout au long de sa vie, le prince avait su garder un lien très fort avec les Britanniques malgré, parfois, une personnalité controversée", explique le journaliste Matthieu Boisseau, en direct pour le 20 Heures de France 2. Devant le palais de Buckingham, "les personnes que nous avons interrogées ont souvent évoqué l’image d’un grand-père, ou même d’un arrière-grand-père, le prince Philip faisait partie de la famille des Britanniques", conclut le journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.