Mort d'Elizabeth II : un règne de tous les superlatifs

La souveraine, qui est morte jeudi à l’âge de 96 ans après plus de 70 ans de règne, a traversé deux siècles et une guerre mondiale. Elle a aussi vu défiler quinze Premiers ministres britanniques et sept papes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La reine Elizabeth II, le 1er juillet 2021 lors d'une visite sur le climat, à Edimbourg (Ecosse). (JANE BARLOW / POOL)

Elle était la grand-mère des Britanniques et la doyenne des chefs d'Etat en activité. La reine Elizabeth II, morte jeudi 8 septembre à l'âge de 96 ans, régnait sur le Royaume-Uni depuis le 6 février 1952. Un règne de plus de 70 ans, le plus long de la couronne britannique, devant celui de sa trisaïeule, la reine Victoria.

La souveraine, qui a accédé au trône à 26 ans, après la mort de son père George VI, a aussi accompli l'un des plus longs règnes de l'histoire. En Europe, elle est notamment devancée par Louis XIV et ses 72 ans de règne en France, et par Bernard VII, qui a dirigé la principauté de Lippe, un Etat allemand, pendant plus de 81 ans au XVe siècle.

"C'est l'ère élizabéthaine qui disparaît"

"C'est une page d'histoire qui se tourne. C'est même au-delà, c'est un monde qui est englouti, qui disparaît. C'est l'ère élizabéthaine qui disparaît. Cette femme était un mythe vivant", a réagi sur franceinfo Stéphane Bern, journaliste et animateur spécialiste de la royauté.

A quoi mesure-t-on l'empreinte que laissera la reine Elizabeth II ? Peut-être aux innombrables hommages qui affluent depuis jeudi soir, de la part de son propre peuple et du monde entier. Drapeaux en berne à la Maison Blanche, tour Eiffel plongée dans le noir, deuil national de trois jours décrété au Brésil... Presque partout sur la planète, sa mémoire est honorée.

>> INFOGRAPHIES. Sept décennies de règne en sept cartes et graphiques

Xi Jinping, Joe Biden, Justin Trudeau, Emmanuel Macron, Olaf Scholz... Tous les grands de ce monde ont rendu hommage à Elizabeth II, qui les avait tous connus, eux et surtout leurs prédécesseurs, sur plusieurs générations. Icône universelle et symbole de stabilité, la reine Elizabeth II a connu tous les grands dirigeants du XXe et du XXIe siècle.

La reine Elizabeth II entouré de nombreux chefs d'Etat dont Emmanuel Macron et Donald Trump, le 5 juin 2019 à Portsmouth (Royaume-Uni) pour les 75 ans du débarquement de Normandie. (JACK HILL / POOL)

En tant que reine, "Her Majesty", a vu passer les dix derniers présidents français, quatorze présidents américains, mais aussi sept papes. Dans son pays, quinze Premiers ministres britanniques ont servi sous son règne. Dont le plus célèbre, Winston Churchill, "son mentor, celui qui a fait son éducation politique", selon Stéphane Bern. Elizabeth II aura aussi assisté au long mandat de Margaret Thatcher, première femme à diriger un gouvernement en Europe, et avec laquelle elle entretenait des relations froides. C'est une autre Première ministre, Liz Truss, qui a été la dernière personnalité à rencontrer la souveraine au château de Balmoral, en Ecosse, deux jours avant sa mort.

117 pays visités

En soixante-dix ans, Elizabeth II a effectué 89 visites d'Etat. Mais elle aura au total visité 117 pays, au premier rang desquels ceux du Commonwealth (170 voyages), dont elle était la souveraine. Le Canada fut ainsi sa destination favorite, avec pas moins de 27 visites, suivi par l'Australie (18 visites) et la Nouvelle-Zélande (10 visites). Elle s'est rendue en France à cinq reprises (1957, 1972, 1992, 2004 et 2014), entretenant notamment de très bons liens avec l'ancien président François Mitterrand.

Par-delà son influence politique, Elizabeth II était le symbole et l'incarnation de tout un peuple. "Il y a quelques années, un sondage a demandé quel est le rêve récurrent des Britanniques. Et un sur trois a répondu : 'C'est que je me réveille en pleine nuit, on sonne à ma porte et je suis en pyjama. C'est la reine d'Angleterre qui sonne à la porte', explique Stéphane Bern sur franceinfo. C'est un peu la mère de la nation, celle vers qui on se tourne pour que ça aille bien."

La souveraine a vu naître près de 87% de la population actuelle de son pays, et aucun Britannique de moins de 70 ans n'a connu d'autre monarque sur le trône. Selon un sondage réalisé par YouGov cette année, 75% des Britanniques affirmaient avoir une opinion favorable d'Elizabeth II. "Elle était également très admirée dans les pays qui étaient républicains, comme la France, qui garde une admiration pour la reine d'Angleterre, et également aux Etats-Unis", estime l'historien Patrick Martin-Genier.

La reine Elizabeth et son mari, le prince Philip, le 27 juin 2012 à Belfast lors de la visite de la souveraine en Irlande du Nord dans le cadre des célébrations de son jubilé de diamant. (PETER MUHLY / AFP)

Celle qui régnait sur 141 millions de sujets à travers le monde (avec les pays du Commonwealth) était une icône. Soixante milliards de pièces ont été frappées à son effigie pendant la durée de son règne, en cinq versions. Elle a posé pour plus de 200 portraits officiels. A la tête d'une fortune personnelle estimée selon le Sunday Times à 370 millions de livres sterling, elle était aussi la marraine de plus de 600 organisations (associations, régiments militaires, organismes de bienfaisance).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort d'Elizabeth II

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.