Cet article date de plus de neuf ans.

Londres, la ville où vivent les riches

40 000 habitants à Londres gagneraient plus de 30 millions d'euros par an. La communauté des «super-riches» ne cesse de gonfler et devrait doubler en dix ans. Conséquence directe, l'économie du luxe n'a jamais été aussi florissante. Les prix de l'immobilier s'affolent, entretenus par l'attraction de la City.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (dr)

D'abord il y a le constat. Voitures à 100 000 euros dans les rues, hôtel  particulier mis en vente à 23 millions d'euros, 3 pièces qui partent à 7 millions. Des boutiques de luxe qui ne désemplissent pas, où l'on peut même acheter un jet privé. Un panier moyen d'achat à faire rêver un marchand de souvenirs de la Tour Eiffel:2400 euros pour un acheteur chinois.
Les super-riches ont jetté leur dévolu sur Londres, faisant de la capitale britannique l'endroit le plus prisé d'Europe. Selon un cabinet d'audit, PriceWaterhouseCoopers, la capitale britannique dépasserait Paris en 2020, et prendrait le 4ème rang mondial des villes les plus riches du monde.
Et l'explication à cela tient à un quartier de Londres:la City. La croissance des revenus générés par les services financiers dans la City sera le moteur principal de l'accroissement de la richesse de la capitale britannique, estime PriceWaterhouseCoopers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.