Londres : l'assaillant condamné pour apologie du terrorisme venait d'être libéré de prison

À Londres (Royaume-Uni), dimanche 2 février, un homme a poignardé trois personnes. Il a été abattu par la police. Un jour après, le groupe État islamique a revendiqué l'attaque.

FRANCE 2

Dimanche 2 février, un homme a été abattu par la police britannique après avoir blessé au couteau trois personnes dans les rues de Londres (Royaume-Uni). Très vite, les autorités ont évoqué un acte terroriste. Arnaud Comte était en direct de Londres pour le 13 Heures au lendemain de l'attaque. "L'individu âgé d'une vingtaine d'années avait d'ailleurs prêté allégeance au groupe État islamique. Il avait été condamné en décembre 2018 à une peine de trois ans et quatre mois de prison pour avoir fait l'apologie du terrorisme, mais il avait été libéré il y a quelques jours à la moitié de sa peine", précise le journaliste.

Le gouvernement britannique veut légiférer

L'attaque en rappelle une autre, il y a deux mois. "Là aussi, un terroriste libéré à mi-peine avait poignardé deux personnes et c'est la raison pour laquelle le gouvernement de Boris Johnson souhaite légiférer en urgence pour instaurer des peines planchers", explique Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police scientifique est sur les lieux de l\'attaque au couteau perpétrée dans le quartier de Streatham, à Londre, dimanche 3 février 2019
La police scientifique est sur les lieux de l'attaque au couteau perpétrée dans le quartier de Streatham, à Londre, dimanche 3 février 2019 (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)