Levée de boucliers contre la taxe Tobin

Le Premier ministre britannique ainsi qu'une association de financiers français s'opposent à l'instauration d'une taxe sur les transactions financières.

(Toby Melville Reuters)

David Cameron est prêt à bloquer l'instauration d'une taxe Tobin au niveau européen si elle n'est pas également mise en place sur le plan mondial.

En France, l'association Paris Europlace, représentant l'ensemble des acteurs de la place financière de l'Hexagone, s'oppose à la mise en place de cette taxe à la seule initiative française. Ses membres considèrent que sans le soutien européen, l'économie du pays serait pénalisée.

Le gouvernement a annoncé vendredi qu'elle entendait "donner l'exemple" en prenant d'ici fin janvier des décisions sur une taxe s'attaquant aux transactions financières, avec ou sans l'Allemagne. Ce sujet sera au coeur des discussions entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, ce lundi, lors d'une rencontre à Berlin.

"Un texte sera présenté en conseil des ministres probablement en février" , a annoncé, le secrétaire d'Etat, Benoist Apparu. "Ce n'est pas parce que les financiers disent 'non on ne veut pas être taxés' qu'on va les écouter" , a-t-il ajouté.