Royaume -Uni : les conservateurs arrivent en tête aux législatives mais perdent leur majorité absolue, selon les premières projections

Les Tories décrochent 314 sièges, contre 330 dans l'assemblée sortante, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes.

La Première ministre britannique Theresa May lors d\'une conférence de presse à Londres, le 4 juin 2017.
La Première ministre britannique Theresa May lors d'une conférence de presse à Londres, le 4 juin 2017. (ISABEL INFANTES / ANADOLU AGENCY / AFP)

C'est un pari perdu. Les conservateurs de la Première ministre Theresa May arrivent en tête des élections législatives anticipées mais perdent leur majorité absolue à la Chambre des communes, selon les premières projections publiées à la clôture des bureaux de vote, jeudi 8 mai. Les Tories obtiendraient 314 sièges, contre 330 dans l'assemblée sortante, selon une estimation Ipsos/MORI.

Avec 266 élus, les travaillistes de Jeremy Corbyn gagneraient 32 sièges. Le parti indépendantiste écossais SNP obtiendrait 34 sièges, soit une vingtaine de réprésentants en mois, alors que les libéraux-démocrates atteindraient 14 élus. Le parti europhobe Ukip disparaîtrait du Parlement.

Le nouveau Parlement siégera le 13 juin

Si ces projections étaient confirmées, cela signifierait un échec cinglant pour Theresa May, qui a convoqué ces élections anticipées dans le but de conforter sa majorité en vue des négociations du Brexit. Le parti conservateur disposait d'une majorité absolue de 17 voix dans l'assemblée précédente. Mais la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a été paradoxalement éclipsé durant la campagne par les questions de la protection sociale et de la sécurité dans le pays, frappé par trois attentats en moins de trois mois.

Le nouveau Parlement siégera une première fois le 13 juin, avant la cérémonie d'ouverture solennelle le 19 juin, au cours de laquelle la reine Élisabeth lira comme le veut la tradition le programme législatif de la nouvelle majorité, à l'occasion du Discours du Trône.