Législatives : jour de vote au Royaume-Uni

Theresa May a provoqué des élections anticipées et attend un renforcement politique de ce scrutin avant de débuter les négociations autour du Brexit. Va-t-elle gagner son pari ?

FRANCE 2

C'est un pari visiblement très risqué. "Cette campagne devait être imperdable. Mais rien ne s'est passé comme prévu", comme l'explique notre correspondant à Londres, Loïc de la Mornais. "Theresa May a plutôt mené une mauvaise campagne selon l'avis général des observateurs. Elle est revenue sur un certain nombre de promesses. Et puis il y a eu ce double téléscopage entre la situation du terrorisme, ces deux attentats durant la campagne, et le credo initial de Theresa May, qui était le Brexit dur", rappelle-t-il. Les électeurs se demandent quelle est vraiment la priorité qu'il faut pour le pays en ce moment.

Jeremy Corbyn revient dans la course

De l'autre côté, son adversaire travailliste Jeremy Corbyn, peu charismatique et contesté dans son camp, a finalement plutôt fait une bonne campagne en se recentrant notamment sur le social. "Mais attention", prévient Loïc de la Mornais, "tout le monde pronostique un écart très serré. Cela a toujours été le cas des sondages britanniques qui ont plutôt mauvaise presse". Ils avaient déjà pronostiqué un écart très serré il y a deux ans lors des élections générales en 2015. Finalement, David Cameron avait obtenu la majorité absolue.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, et son rival travailliste, Jeremy Corbyn.
La Première ministre britannique, Theresa May, et son rival travailliste, Jeremy Corbyn. (AFP)