Législatives britanniques : chacun y met du chien devant les bureaux de vote

Sur les réseaux sociaux, les Britanniques postent des milliers de photos de leurs animaux de compagnie dans ou devant leur bureau de vote.

Un électeur et son chien arrivent devant un bureau de vote, à Coulsdon dans le sud de Londres (Royaume-Uni), pour les élections législatives, le 8 juin 2017.
Un électeur et son chien arrivent devant un bureau de vote, à Coulsdon dans le sud de Londres (Royaume-Uni), pour les élections législatives, le 8 juin 2017. (HANNAH MCKAY / REUTERS)

Ils n'ont pas le droit de voter, mais ils ont le droit d'entrer. Pour les élections législatives anticipées, jeudi 8 juin, les Britanniques ont perpétué une étonnante (et récente) tradition : photographier son chien, ou son animal de compagnie, dans ou devant le bureau de vote. Deux heures après le début du scrutin, environ 8 000 tweets accompagnés du mot clef #dogsatpollingstations ("Chiens au bureau de vote"), avaient déjà été publiés, selon la BBC (en anglais).

Cinq jours après l'attentat de Londres, les Britanniques votent pour des législatives cruciales. Suivez notre direct

Parmi les innombrables photos de chiens photographiés dans tout le pays : "Rufus, 16 semaines, qui aime la démocratie et les carottes surgelées."

Il y avait aussi "Phoebe, qui ne sait pas pour quel 'patti' voter"

Ou encore "Billy, pour sa première fois".

Chats et chevaux également invités

Pour la BBC, la tendance remonte aux législatives de 2016 et s'est déjà répétée au moment du référendum sur le Brexit. "Pourquoi le faisons-nous ? Pourquoi cela a-t-il commencé ? Nous n'aurons peut-être jamais les réponses à ces questions", écrit le quotidien The Telegraph. Certains internautes utilisent toutefois ces images drôles ou mignonnes pour appeler les électeurs à se mobiliser. Comme Katie Clarke, qui écrit, sous cette photo de trois chiens qui semblent poser pour la pochette de leur album : "Aujourd'hui, votre vote est votre voix. Sortez et votez"

Quelques rebelles ont également tenté de riposter à cette invasion canine. "C'est sympa #chiensauxbureauxdevote mais pour nous ce sera #chevauxauxbureauxdevote", a tweeté un utilisateur, photo d'un cheval à l'appui, suivi de dizaines d'autres messages venus de régions rurales.

Sans surprise, les amateurs de chats ont également apporté leur contribution.

A force de voir tant de photos d'animaux sur les réseaux sociaux, certains électeurs ont été déçus de ne pas croiser de chien en allant voter.

L'occasion d'en adopter un ? La Société royale de protection des animaux (RSPCA) a saisi l'occasion pour publier des photos de chiens en demande d'adoption accompagnées du mot clef #DogsNOTatpollingstations.