DIRECT. Législatives au Royaume-Uni : la Première ministre Theresa May annonce la formation d'un nouveau gouvernement

Les conservateurs du parti Tory arrivent bien en tête, mais ils ont échoué à conserver leur majorité absolue à la Chambre des communes, à l'issue de ces élections législatives anticipées.

La Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, s\'exprime après l\'annonce des résultats des législatives, le 9 juin 2017, au 10 Downing Street à Londres. 
La Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, s'exprime après l'annonce des résultats des législatives, le 9 juin 2017, au 10 Downing Street à Londres.  (JUSTIN TALLIS / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Alors que les conservateurs ont perdu leur majorité absolue à la Chambre des communes, la Première ministre britannique, Theresa May, a annoncé, vendredi 9 juin, la formation d'un nouveau gouvernement. Cette dernière a fait cette allocution sur le perron de sa résidence du 10 Downing Street, après avoir eu, comme le veut la tradition, un entretien avec la reine Elizabeth au palais de Buckingham.

 Un nouveau gouvernement qui "mènera à bien le Brexit". Theresa May a insisté sur le besoin de rassembler toutes les énergies afin d'obtenir un bon accord sur le Brexit, à la faveur des négociations sur la sortie de la Royaume-Uni de l'Union européenne qui doivent débuter le 19 juin.

 Les Tories de Theresa May obtiendraient 318 sièges à la Chambre des communes, 8 de moins que la majorité absolue, d'après une projection réalisée par la BBC (en anglais). Ils en avaient 331 avant l'élection.

Le parti travailliste de Jeremy Corbyn recueillerait 261 sièges, 29 de plus que dans l'assemblée sortante. Un score qui, s'il se confirme, devrait ouvrir une période de turbulences politiques au Royaume-Uni.

Jeremy Corbyn a appelé à la démission de Theresa May. Et elle essuie des critiques dans son propre camp. Beaucoup ont considéré sa campagne ratée, avant même la perturbation des dernières semaines avec les attentats à Manchester et Londres.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ROYAUME_UNI

23h45 : Les résultats définitifs sont tombés ! Les conservateurs obtiennent 318 sièges, soit 12 de moins que dans l'Assemblée sortante. Ils perdent par la même occasion leur majorité absolue. Les travaillistes remportent 262 sièges, soit 30 de plus qu'auparavant.

18h38 : Theresa May prévoit de maintenir à leur poste ses principaux ministres dans le nouveau gouvernement qu'elle va former après la victoire du Parti conservateur aux élections législatives. Cela concerne notamment le ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson.

16h00 : "Les Britanniques n'ont plus confiance en [Theresa May] et n'acceptent plus son arrogance. Le "hard Brexit" qu'elle défend n'a plus de légitimité. Elle n'est plus crédible (...) Le Brexit divise toujours autant les partis, Tories compris."

Interrogé par franceinfo, Alex Taylor livre son analyse après le recul des conservateurs aux législatives britanniques. Pour lui, le Royaume-Uni ressemble désormais à un "Brexitanic sans pilote".

14h10 : La Première ministre britannique, Theresa May, a fait une très courte allocution devant le 10, Downing Street , à Londres. "Nous pourrons travailler de concert dans l'intérêt de l'ensemble du Royaume-Uni."





14h01 : Lors de son discours, Theresa May a confirmé son alliance avec le Parti unioniste démocrate (DUP). La Première ministre britannique assure que son nouveau gouvernement "mènera à bien le Brexit".

13h59 : "Je vais maintenant former un gouvernement qui apportera des certitudes et dirigera le Royaume-Uni à ce moment crucial (...). Maintenant, au travail."


Rapide allocution de la Première ministre britannique après le recul de son parti aux législatives. Elle vient de rencontrer la reine à Buckingham Palace.

13h54 : Theresa May annonce la formation d'un nouveau gouvernement, dans un discours prononcé devant le 10, Downing Street.

13h31 : Pendant ce temps, à Londres, Theresa May est en route pour Buckingham Palace. Elle doit y rencontrer la reine, qui l'interrogera sur sa capacité à former un gouvernement. Des journalistes tweetent, photo à l'appui.

13h22 : Pour Nicola Sturgeon, la Première ministre d'Ecosse, Theresa May doit abandonner le Brexit "dur" après son recul aux élections.

11h43 : Le chef du parti europhobe Ukip, Paul Nuttall, annonce sa démission après les très mauvais résultats de son parti. Il perd en effet l'unique siège qu'il possédait à la Chambre des communes.

11h21 : La Première ministre n'a donc pas l'intention de démissionner malgré l'absence de majorité absolue. Elle doit se rendre à Buckingham Palace, à 12h30, heure locale, 13h30, heure de Paris, pour présenter son gouvernement à la reine, selon la BBC.

11h15 : Theresa May va chercher à former un nouveau gouvernement, annonce Downing Street.

11h11 : Non, @anonyme, au Royaume-Uni, le scrutin a lieu en un seul tour. On attend d'ailleurs les résultats définitifs dans les prochaines minutes. Pour le moment, le Parti conservateur obtient 318 sièges contre 261 pour les travaillistes.

11h08 : Il n'y a pas de second tour au Royaume Uni ?

10h58 : "Les négociations sur le Brexit devraient débuter quand le Royaume-Uni sera prêt ; le calendrier et les positions de l'UE sont clairs. Unissons nos efforts pour conclure un accord."


Michel Barnier laisse entendre que Bruxelles pourrait laisser plus de temps au Royaume-Uni avant de débuter les négociations, prévues le 19 juin.

10h28 : "Notre position est très claire, nous voulons un Brexit qui mette l'emploi en premier. De ce fait, la chose la plus importante est un accord commercial avec l'Europe."

Jeremy Corbyn a déclaré à la chaîne de télévision Sky News que "le gouvernement qui sera en fonction dans onze jours devra mener ces négociations sur le Brexit."

09h52 : "Ce sont des résultats incroyables pour le parti travailliste parce que les gens ont voté pour l'espoir."

Jeremy Corbyn se réjouit des résultats obtenus pour son parti, qui gagne 29 sièges au Parlement, selon des résultats encore provisoires.

09h48 : Larry, le chat du 10, Downing Street, attend patiemment la prise de parole de Theresa May à 11 heures (heure française), après ses très mauvais scores aux législatives.




(JUSTIN TALLIS / AFP)



09h27 : Si les conservateurs de Theresa May sont en tête à l'issue des élections législatives, ils perdent leur majorité absolue au Parlement. Ce résultat choc plonge le pays dans l'incertitude à quelques jours de l'ouverture des négociations sur le Brexit. Franceinfo revient sur les principales leçons du scrutin.

La Première ministre britannique, Theresa May, quitte le siège du Parti conservateur à Londres, le 9 juin 2017. 

08h59 : Alexis Corbière, porte-parole de la France insoumise, s'est "félicité de la progression de Jeremy Corbyn" et du parti travailliste lors des élections législatives. Il estime qu'il a mené "une belle campagne qui s'est inspirée" de ce qu'a fait la France insoumise à l'élection présidentielle.

09h00 : "Les Britanniques se sont exprimés, ils ont voté, donné une majorité au Parti conservateur, mais cette majorité est relative, ce qui constitue à bien des égards une forme de surprise."


Invité d'Europe 1, le Premier ministre estime néanmoins que le résultat des élections ne remettent "en cause en quoi que ce soit" la position des Britanniques sur le Brexit.



08h40 : On refait le point sur les derniers résultats. Les conservateurs obtiennent 314 sièges, les travaillistes, 261 sièges, le Parti national écossais, 35, les libéraux-démocrates, 12 sièges ou encore 10 sièges pour les unionistes irlandais.


08h16 : "Ça [les élections au Royaume-Uni] ne sera pas sans impact, sans doute, sur l'esprit des négociations, sur la donnée politique des négociations, mais ça ne remet pas en cause l'ouverture des négociations."

Pierre Moscovici, invité d'Europe 1, assure que les discussions autour du Brexit vont bien avoir lieu, mais que la "situation politique est assurément plus ouverte."

07h49 : Voici à quoi ressemble la carte électorale du Royaume-Uni. Dans les principales composantes : en bleu, les conservateurs, en rouge, les travaillistes, en jaune, le Parti national écossais, en orange, les libéraux-démocrates.

07h52 : Bonjour @Isabelle, s'ils perdent la majorité absolue, les conservateurs sont quand même en tête avec 313 sièges selon les derniers décomptes. Par ailleurs, ils peuvent toujours composer une coalition avec un autre parti, comme les unionistes irlandais. Dans tous les cas, les négociations pourraient retarder le calendrier du Brexit sans pour autant le remettre en cause.

07h31 : Pensez-vous que ces résultats pourraient avoir des conséquences sur le Brexit ? Ou alors qu'avec un changement de majorité, qu'il y ait un revirement autour du Brexit

07h21 : Bonjour, il faut attendre de voir si Theresa May va démissionner après ses mauvais résultats, comme le réclament les travaillistes. Son leardership au sein du Parti conservateur pourrait aussi être remis en cause. En votant une motion de défiance, les conservateurs pourraient choisir un autre chef de la majorité.

07h19 : Bonjour, que risque Theresa May après cette déroute ? Sa situation est-elle compromise? Bonne journée.

07h04 : Petite revue de presse des journaux britanniques ce matin.

07h00 : Les conservateurs ont perdu la majorité absolue au Parlement.

06h52 : Pour atteindre la majorité absolue, les conservateurs auraient dû remporter 326 sièges. Cela semble désormais un pari impossible.

07h30 : La déroute pour les conservateurs se confirme, selon les résultats donnés par plusieurs médias britanniques, dont la BBC et The Guardian. Le parti de Theresa May remporterait 302 sièges, contre 256 sièges pour les travaillistes, mais perdrait la majorité absolue.

07h42 : Bonjour à toute l'équipe.Ce petit message quelque peu matinal pour vous demander si la défaite des conservateurs aux élections législatives du Royaume-Uni peut entraîner la démission du 1er Ministre Theresa May ? Par avance merci pour votre réponse.

06h10 : Bonjour @anonyme, selon les derniers résultats provisoires mis à jour par la BCC, les libéraux-démocrates, anti-Brexit, gagnent 13 sièges, soit une progression de 5 sièges par rapport à l'Assemblée sortante.

06h10 : Elections au Royaume-Uni : quel est le score des Lib Dem ?

07h46 : C'est l'autre surprise des élections législatives au Royaume-Uni : les indépendantistes du Parti national écossais (SNP) devraient céder une vingtaine de sièges (sur 54). Deux de leurs poids lourds, l'ex-dirigeant du parti Alex Salmond et son numéro deux actuel, Angus Robertson, perdent leurs sièges.