Le Royaume-Uni veut accélérer sa transition vers la neutralité carbone

Le gouvernement britannique souhaite réduire de 68% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030. Le précédent objectif s'élevait à 53% de baisse par rapport au niveau d'émissions de 1990. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, à la Chambre des communes, le 2 décembre 2020. (JESSICA TAYLOR / AFP)

Un nouvel objectif plus ambitieux dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le gouvernement britannique a annoncé, jeudi 3 décembre, vouloir réduire de 68% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, en vue d'atteindre la neutralité carbone en 2050. Le précédent objectif s'élevait à 53% de réduction par rapport au niveau d'émissions de 1990. 

Cette annonce intervient alors qu'un sommet climat, organisé par les Nations unies et le Royaume-Uni, se tiendra le 12 décembre, à l'occasion du cinquième anniversaire de l'accord de Paris. "Il s'agit d'un effort mondial, c'est pourquoi le Royaume-Uni appelle les dirigeants du monde entier, dans le cadre du sommet sur les ambitions climatiques la semaine prochaine, à présenter leurs propres projets ambitieux pour réduire les émissions et fixer des objectifs de neutralité carbone", a indiqué le Premier ministre britannique, Boris Johnson, jeudi soir.

La COP26 prévue en 2021 à Glasgow

Le Royaume-Uni, qui doit accueillir en 2021 à Glasgow la grande conférence de l'ONU sur le climat, la COP26, revendique l'objectif d'une réduction des émissions le plus rapide "que n'importe quelle puissance économique de premier plan", selon Boris Johnson. Le gouvernement a récemment dévoilé ses projets pour une "révolution industrielle verte" censée créer et soutenir 250 000 emplois d'ici à la fin de la décennie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.