Cet article date de plus de quatre ans.

Le prince William accusé de sécher son travail de pilote d'hélicoptère-ambulance

Selon le tabloid "The Sun", l'hériter du trône britannique n'a travaillé que 12 jours depuis le début de l'année.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Prince William et un hélicoptère-ambulance de la compagnie East Anglian Air Ambulance, pour laquelle il est pilote, le 13 juillet 2015 à l'aéroport de Cambridge. (REUTERS)

Le prince William bénéficierait-il d'un emploi fictif ? Selon le tabloïd britannique The Sun, mercredi 24 février, ses collègues d'une compagnie d'hélicoptères-ambulances, où il est pilote, ne voient que très rarement l'héritier de la couronne britannique : il n'aurait travaillé que douze jours depuis le 1er janvier 2016.

Une révélation d'autant plus gênante que, selon le journal, le palais de Kensington utilise ce travail pour justifier le fait que William effectue peu d'apparitions publiques en tant que prince, seulement deux cette année. Quand les pilotes travaillent un jour sur deux pendant 8h30, le duc de Cambridge n'a piloté que 80 heures en deux mois, assure le journal. La couronne britannique parle, elle, de 100 heures par mois.

"Il a l'air de mourir d'ennui"

"Nous avons tous le sentiment qu'il fait vraiment partie de l'équipe", a commenté son employeur, la East Anglian Air Ambulance. Mais un des ses collègues, cité anonymement, n'est pas de cet avis : "Nous savons tous que c'est un emploi prétexte pour lui." Avant d'être ambulancier, le prince William avait été pilote dans l'armée. "Là-bas, il sauvait des personnes en mer. Ici, il transporte des gens à l'hôpital et attend dehors pendant une heure. Il a l'air de mourir d'ennui", poursuit le collègue anonyme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.