Jeune fille au pair assassinée à Londres : le procès des meurtriers présumés commence

Le procès des meurtriers présumés de Sophie Lionnet s'ouvre ce lundi 19 mars à Londres, au Royaume-Uni. La jeune femme a été retrouvée morte en septembre dernier alors qu'elle était jeune fille au pair auprès d'une famille française.

FRANCE 2

Ce n'est que la deuxième fois qu'ils mettent le pied sur le sol britannique. La mère et le père de Sophie Lionnet sont arrivés ce lundi 19 mars au tribunal du Old Bailey, la Cour d'assises de Londres, pour l'ouverture du procès des meurtriers présumés de leur fille. Sophie, 21 ans, avait quitté Troyes (Aube) pour venir travailler à Londres comme jeune fille au pair. Elle s'occupait des enfants d'un couple de Français.

La famille attend des réponses

Le 20 septembre dernier, alertée par des voisins, la police découvre le corps calciné de Sophie. Depuis, sa mère cherche en vain des réponses : en droit britannique, rien ne filtre avant le procès. Devant les parents, les meurtriers présumés vont devoir s'expliquer : ils plaident non coupables du meurtre, mais reconnaissent avoir brûlé le corps de Sophie pour s'en débarrasser. Le corps a été brûlé à 90% et n'a toujours pas été rendu à la famille pour les besoins de l'enquête. Le procès doit durer au moins cinq semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de Sophie Lionnet. Le corps de la jeune fille de 21 ans a été retrouvé calciné, le 20 septembre 2017, dans le jardin de la famille qui l\'employait au pair. 
Photo non datée de Sophie Lionnet. Le corps de la jeune fille de 21 ans a été retrouvé calciné, le 20 septembre 2017, dans le jardin de la famille qui l'employait au pair.  (DR)