Irlande du Nord : décès d'une journaliste lors d'affrontements

En Irlande du Nord, la mort d'une journaliste, jeudi 18 avril, lors d'affrontements, réveille une bien funeste période. Sa mort est considérée par la police comme un accident terroriste. La nouvelle IRA pourrait être responsable.

France 3

"C'est la première fois qu'un journaliste est tué au Royaume-Uni depuis 2001. Elle s'appelait Lyra McKee, elle avait 29 ans et elle a été touchée par balle alors qu'elle couvrait des heurts entre la police nord-irlandaise et des extrémistes républicains", précise Anne-Charlotte Hinet en duplex de Londres (Royaume-Uni).

Londonberry, de mauvais souvenirs

"L'enquête est toujours en cours. À priori, la jeune femme n'était pas directement visée. Mais la police considère ce meurtre comme un incident terroriste. Puisque le groupe à l'origine des tirs, qui s'appelle la 'nouvelle IRA', est considéré comme terroriste par Londres. Cela s'est passé à Londonderry, la ville emblématique du conflit nord-irlandais. Là où s'est déroulé en 1972 le fameux 'Bloody Sunday'", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fresques marquent l\'entrée du quartier catholique de Bogside, à Derry-Londonderry (Royaume-Uni), le 13 mars 2019.
Des fresques marquent l'entrée du quartier catholique de Bogside, à Derry-Londonderry (Royaume-Uni), le 13 mars 2019. (PAUL FAITH / AFP)