Information : au Royaume-Uni, la délation peut rapporter gros

Au Royaume-Uni, de nombreuses institutions cherchent à obtenir des informations sur les criminels et les fraudeurs, au point de proposer parfois de grosses sommes d'argent.

FRANCE 2

Ce centre d'appel d'une association de charité a le même statut que, par exemple, les Restos du coeur ou les fondations de lutte contre le cancer. L'association caritative fonctionne normalement grâce aux dons, nombreux, des Britanniques. Mais sa mission est légèrement différente. "Vous serez totalement anonyme", promet une opératrice au téléphone, "vous avez une information à me donner ? Je peux vous offrir un code récompense". Avec son budget impressionnant issu des dons, l'association Crimestoppers récompense les informateurs, les délateurs, ces citoyens qui veulent dénoncer un crime ou un délit. Les salariés de l'association recoupent les informations, 24h/24, et transmettent les dossiers à la police.

"Un jour, on nous a annoncé qu'une cargaison de cocaïne arrivait dans un port, cachée sous des ananas. On a transmis à la police, et près de 40 millions d'euros de cocaïne ont été saisis ce jour-là", explique l'une des membres de l'association. "Lors de son premier appel, on donne un code de récompense à l'informateur. Si son information donne lieu à une arrestation ou une condamnation, la personne est payée." Combien vaut une information, jusqu'où peut aller une récompense ? Mystère, l'association préserve ses secrets.

Des informations parfois très chères

Au Royaume-Uni, beaucoup d'institutions sont prêtes à payer pour obtenir des résultats. Il y a quelques semaines, une jeune fille a été tuée, atteinte par une balle perdue sur fond de guerre des gangs. Autour des fleurs et des hommages se trouvent des affiches d'appel à témoins, de la police et du Sun, journal le plus lu du pays, qui promet 60 000 euros de récompense pour toute information. Ces incitations sont les mêmes pour les compagnies d'assurance et, bien sûr, les impôts. Ils récupèreraient ainsi plusieurs milliards chaque année. Tous secteurs confondus, une information se chiffre autour de 2 000€. Mais seule une minorité de délateurs réclament finalement leur récompense.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme donne sa carte de visite à un autre homme.
Un homme donne sa carte de visite à un autre homme. (LAURENCE MOUTON / MAXPPP)