Royaume-Uni : combien d'immeubles à risque ?

Loïc de la Mornais est en direct de Londres. Il explique les futurs chantiers de rénovation qui attendent le Royaume-Uni.

Voir la vidéo
France 2

Ce problème dépasse la capitale britannique, est-ce que l'on a une idée du nombre d'immeubles qui ne respectent pas les normes anti-incendie au Royaume-Uni ? "Le gouvernement a lancé en urgence un audit de sécurité. Ce soir, au Royaume-Uni, 27 tours ont échoué à ce test. Et le nombre pourrait augmenter puisque 600 tours sont du même type que la Grenfell Tower au Royaume-Uni. Du même type, car elles sont équipées du même revêtement. Un matériau extrêmement inflammable et qui explique pourquoi la Grenfell Tower s'est embrasée en moins de quinze minutes", explique Loïc de la Mornais.

Une catastrophe mal gérée par Theresa May

Et d'ajouter : "Un matériau qui est interdit aux États-Unis pour les immeubles de grande hauteur. Il faut imaginer l'ampleur du chantier, un chantier technique, financier, des mois de chantier. Il va falloir reloger des milliers d'habitants. Theresa May a face à elle de très nombreux défis, elle qui est accusée d'avoir très mal géré la catastrophe de la Grenfell Tower".

Le JT
Les autres sujets du JT
La tour Grenfell a été ravagée par un incendie à Londres (Royaume-Uni), le 15 juin 2017.
La tour Grenfell a été ravagée par un incendie à Londres (Royaume-Uni), le 15 juin 2017. (TOLGA AKMEN / AFP)