Incendie à Londres : la sécurité de la tour en question

Selon les résidents de l'immeuble londonien dévasté par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi 14 juin, la sécurité n'était pas aux normes et des signalements avaient déjà eu lieu. France 2 s'est rendue sur place.

FRANCE 2

L'immeuble londonien dévasté par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi 14 juin était-il aux normes de sécurité ? Ceux qui l'ont fréquenté en doutent et laissent éclater leur colère. "Pourquoi n'ont-ils pas pris plus de mesures de prévention ? Pourquoi les gens doivent-ils mourir comme cela ?", s'emporte par exemple une rescapée. Comment expliquer en effet qu'une tour s'embrase aussi rapidement ? La composition des matériaux pose notamment question.

De nombreuses défaillances techniques

Les habitants de cet immeuble, construit en 1974 et rénové récemment, ont fustigé à plusieurs reprises de nombreuses défaillances techniques. "90 % des résidents ont signé une pétition pour que l'on enquête sur l'organisme qui gère ce building, car ils étaient tellement incompétents", explique David Collins, ancien président de l'association des résidents de la tour. Ils avaient notamment fait part de leurs inquiétudes sur l'emplacement des radiateurs ou des sorties de secours. Une colère que comprend parfaitement Sadiq Khan, le maire de Londres. "Les questions porteront sur la vitesse de propagation du feu et sur l'état de fonctionnement des systèmes d'alarme", a-t-il promis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Immeuble en feu à Londres, le 14 juin 2017.
Immeuble en feu à Londres, le 14 juin 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)