Grande-Bretagne: des policières bientôt en burqa dans les rues de Birmingham?

La police britannique du comté de Birmingham envisage de permettre aux agents musulmanes de porter la burqa, pour développer la diversité dans ses rangs et atteindre 30% d'officiers issus des minorités.

La police de West Midlands envisage d\'autoriser le port de la burqa pour ses agents de confession musulmane
La police de West Midlands envisage d'autoriser le port de la burqa pour ses agents de confession musulmane (Gonzalo Fuentes/reuters)

Après le hijab, la burqa. La police métropolitaine a déjà approuvé le hijab – qui ne couvre pas le visage – comme uniforme il y a une dizaine d’années. L'Ecosse a elle annoncé en août qu'il était devenu une partie optionnelle de l’uniforme.

La police du comté de West Midlands (Birmingham) veut aller plus loin: autoriser les femmes de confession musulmane à porter la burqa pendant leur service. Objectif : atteindre 30% d’officiers issus de minorités contre 9% actuellement.


«Nous aurions besoin de considérer nos propres règles et sensibilité culturelle. Il est clair que nous ne sommes pas opposés à la burqa. Actuellement, nous n’avons pas eu de demandes de recrues potentielles à porter la burqa, mais si une telle requête avait lieu, ce serait à prendre en considération», a déclaré le chef de police David Thompson au Telegraph.


La police de West Midlands, rapporte le Daily Mail, a lancé sa campagne de recrutement début septembre. 6.000 personnes ont postulé pour 1.100 postes. Sa politique sur les BME (Black and minority ethnic) lui a valu d’être reconnue comme l’un des employeurs les plus favorables à l'intégration, classée 7e du Top 50 par le jury britannique décernant le Prix d’excellence en matière de diversité.