Royaume-Uni : malgré la réouverture de la frontière, de nombreux routiers restent bloqués faute de tests

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grande-Bretagne : à Douvres, l'imbroglio des tests obligatoires
France 3
Article rédigé par
D. Schlienger, L. Pekez, C. Madini - France 3
France Télévisions

Le dépistage sur place n'a pu commencer qu'en fin de journée, mercredi, et des milliers de chauffeurs sont toujours sur place.

La frontière française a officiellement rouvert à minuit, dans la nuit de mardi 22 à mercredi 23 décembre, après deux jours d'interdiction d'entrer depuis le Royaume-Uni à cause de la propagation d'un nouveau variant du coronavirus. Mais les barrières du port de Douvres étaient toujours fermées mercredi, et les traversées n'ont repris qu'au compte-goutte. Au point que certains routiers ont commencé à perdre leurs nerfs.

Entrer en France est désormais possible, mais seulement en présentant un test de dépistage du Covid-19 négatif. Beaucoup de chauffeurs ont tenté leur chance, mais ne l'avaient pas.

Des tests distribués dans l'après-midi

Pour débloquer la situation, il faudrait tester en 24 heures les 10 000 chauffeurs routiers parqués dans Douvres, soit dans un aéroport désaffecté, soit sur une ancienne autoroute. L'opération de dépistage a débuté mercredi après-midi. Des kits de tests ont été distribués. Mais, à 24 heures du réveillon de Noël, certains perdent l'espoir de rentrer à temps auprès de leurs familles.




Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.