Cet article date de plus de trois ans.

Royaume-Uni : deux personnes exposées à une "substance inconnue" hospitalisées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Royaume-Uni : deux personnes exposées à une "substance inconnue" hospitalisées
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En duplex depuis Londres (Royaume-Uni), le journaliste Loïc de La Mornais revient sur l'hospitalisation, mercredi 4 juillet, d'un homme et d'une femme à l'hôpital de Salisbury. Les deux victimes ont été exposées à une "substance inconnue".

Deux personnes ont été retrouvées inconscientes au Royaume-Uni, mercredi 4 juillet. Elles ont été hospitalisées. Faut-il y voir un lien avec l'affaire Skripal, il y a quatre mois, quand un ancien agent russe et sa fille avaient été empoisonnés ? "Il faut rester extrêmement prudent, mais c'est vrai que le week-end dernier, un homme et une femme âgés d'une quarantaine d'années ont été retrouvés à leur domicile inconscients, transportés dans un état extrêmement grave à l'hôpital", explique le journaliste Loïc de La Mornais, envoyé spécial à Londres. "Au début, la police et les médecins ont pensé qu'il s'agissait tout simplement d'une overdose de drogue, mais en faisant des analyses, ils se sont rendu compte qu'ils auraient ingéré une substance mystérieuse", ajoute-t-il.

Le spectre de l'affaire Skripal

"Évidemment, ça rappelle des souvenirs, d'autant que ces deux personnes ont été retrouvées à Amesbury, une petite ville au sud de l'Angleterre, à 15 km de Salisbury, là où s'est déroulée l'affaire Skripal il y a quatre mois. Pour l'instant, il n'y a pas d'autres développements de cette affaire. La police dit qu'il n'y a pas de risque pour les populations autour, mais évidemment, l'enquête progresse et le gouvernement britannique se tient prêt à toutes représailles. Je vous rappelle que ça avait déclenché, avec l'affaire Skripal, une énorme affaire diplomatique entre le Royaume-Uni et la Russie", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.