Cet article date de plus d'un an.

Eurozapping : manifestations contre ArcelorMittal ; le Royaume-Uni abandonne le charbon

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Eurozapping : manifestations contre ArcelorMittal ; le Royaume-Uni abandonne le charbon
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Petite sélection de l’actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision

L’aciérie italienne Ilva est vent debout contre les projets d’ArcelorMittal. 5 000 suppressions de postes, c’est inadmissible pour les salariés du groupe racheté par ArcelorMittal qui manifestent. Avec ce projet contesté, ArcelorMittal supprimerait près de la moitié des 11 000 employés d’Ilva.

De la drogue dans les ananas

Saisie de drogue record en Pologne. L’équivalent de 670 millions d’euros se cachaient dans des blocs congelés de pulpes d’ananas. De la cocaïne arrivée d’Equateur après avoir transité par l’Allemagne. Les blocs ont été retrouvés dans un entrepôt portuaire au nord du pays. Trois hommes ont été interpellés.

Le Royaume-Uni carbure à l’électricité décarbonée. Depuis deux mois, pas un gramme de charbon ne se trouve dans le mix énergétique du pays. L’éolien a le vent en poupe, car son prix baisse et les quatre centrales à charbon qui fonctionnent encore se convertissent aux copeaux de bois. Ce pays dépendait encore à 40% du charbon il y a dix ans.

, mardi 9 juin.

L’aciérie italienne Ilva est vent debout contre les projets d’ArcelorMittal. 5 000 suppressions de postes, c’est inadmissible pour les salariés du groupe racheté par ArcelorMittal qui manifestent. Avec ce projet contesté, ArcelorMittal supprimerait près de la moitié des 11 000 employés d’Ilva.

De la drogue dans les ananas

Saisie de drogue record en Pologne. L’équivalent de 670 millions d’euros se cachaient dans des blocs congelés de pulpes d’ananas. De la cocaïne arrivée d’Equateur après avoir transité par l’Allemagne. Les blocs ont été retrouvés dans un entrepôt portuaire au nord du pays. Trois hommes ont été interpellés.

Le Royaume-Uni carbure à l’électricité décarbonée. Depuis deux mois, pas un gramme de charbon ne se trouve dans le mix énergétique du pays. L’éolien a le vent en poupe, car son prix baisse et les quatre centrales à charbon qui fonctionnent encore se convertissent aux copeaux de bois. Ce pays dépendait encore à 40% du charbon il y a dix ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.